Personnes victimes et leurs proches

Plusieurs motifs peuvent faire en sorte qu’un intervenant de Ressources Alternatives Rive-Sud entre en contact avec vous. L’intervention découle systématiquement d’un événement criminel commis par un adolescent et dont vous avez été victime. Nous agissons dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents (LSJPA).
L’adolescent contrevenant a possiblement comparu devant le Tribunal pour adolescents ou encore a été évalué par un intervenant en délinquance du Centre jeunesse et s’est ensuite engagé à réaliser une sanction extrajudiciaire. Le dossier de l’adolescent nous a par la suite été confié. Nous obtenons alors vos coordonnées par le biais du rapport policier et celles-ci sont protégées par les politiques de confidentialité.


CONSULTATION AUPRÈS DE LA PERSONNE VICTIME

Lorsqu’une plainte a été déposée pour un événement dont vous avez été la victime et qu’une sanction extrajudiciaire est envisagée, nous entrons en contact avec vous, par téléphone ou par lettre. Il est aussi possible que nous vous contactions, après que vous en ayez donné votre accord, dans le cadre des démarches judiciaires au Tribunal pour adolescents.

S’il s’agit d’une sanction extrajudiciaire

Les objectifs de ce contact sont de vous offrir un suivi sur la plainte déposée au policier, puis de vous permettre de vous exprimer sur l’événement pour lequel vous ou votre enfant avez été victime. Vous aurez aussi la possibilité de manifester vos attentes envers l’adolescent en ce qui concerne la réparation des torts qu’il a pu vous causer.
Si vous êtes d’accord, nous en informerons l’intervenant en délinquance du Centre jeunesse qui procédera ensuite à l’évaluation de l’adolescent contrevenant, en tenant compte de vos commentaires qui seront gardés confidentiels.

Une sanction extrajudiciaire pourra alors lui être proposée. Les types de sanctions possibles peuvent varier en fonction de vos attentes et de l’évaluation de la situation de l’adolescent. Par contre, elles doivent d’abord être envisagées sous la forme d’une réparation offerte à la personne victime, sinon d’une réparation envers la communauté ou finalement sous la forme d’une mesure qui vise le développement social de l’adolescent. En tout temps, c’est la situation de l’adolescent qui sera évaluée et non celle de ses parents car dès l’âge de 12 ans c’est lui qui est tenu responsable de ses gestes aux yeux de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents (LSJPA).

S’il s’agit d’une démarche judiciaire

Lorsque l’adolescent contrevenant a été déclaré coupable devant le Tribunal pour adolescents, c’est le juge qui voit à lui imposer la sanction judiciaire. Il est possible que cette sanction prévoie des mesures de réparation envers la personne victime.
Le juge peut aussi, dans certains cas, demander à être éclairé sur la situation plus particulière de cet adolescent avant de rendre sa décision. Ainsi, par le biais d’une démarche d’évaluation faite par un intervenant en délinquance du Centre jeunesse, le juge prendra connaissance du rapport pré décisionnel, rapport présentant le portrait de l’adolescent.
C’est dans le cadre de ces démarches que vous pourriez être invité par l’intervenant du Centre jeunesse à vous exprimer sur l’événement pour lequel vous ou votre enfant avez été victime. À ce moment, si vous envisagiez obtenir réparation ou échanger avec l’adolescent, un intervenant de Ressources Alternatives Rive-Sud entrerait en contact avec vous afin de vous accompagner pour la préparation de cet échange.


L’ACCOMPAGNEMENT PENDANT UNE MESURE DE RÉPARATION

Si une mesure de réparation envers la personne victime est envisagée, nous vous contacterons pour vous offrir la possibilité d’y participer. Si vous le souhaitez, une rencontre individuelle vous sera offerte. Vous aurez alors l’occasion de discuter avec l’intervenant de Ressources Alternatives Rive-Sud concernant vos attentes à l’égard de l’adolescent et du déroulement de la démarche. À chacune des étapes de la mesure, un intervenant de Ressources Alternatives Rive-Sud sera présent et s’assurera de vous soutenir selon vos souhaits. Cette mesure pourrait conduire à un échange entre vous et l’adolescent ou à une autre forme de réparation (telle que la compensation financière ou la restitution des biens), selon ce qui aura été déterminé. Une préparation individuelle et un suivi seront aussi assurés auprès de l’adolescent afin que la démarche soit vécue de manière constructive pour chacun. Si vous en ressentez le besoin, nous pourrons vous guider vers des ressources offrant des services spécialisés pour les personnes victimes d’actes criminels.